Toutes les photos Toutes les vidéos
Crédits

PROJET FIBONACCI

Spectacle en constante évolution qui se réalise au fil d’une série de résidences de création à travers le monde.

Ambitieuse initiative de collaboration internationale, le Projet Fibonacci est motivé par la conviction qu’à travers l’expression artistique nous pouvons élever des ponts entre les cultures et promouvoir un plus grand sentiment de solidarité. Son objectif est la création d’un spectacle multidisciplinaire basé sur la collaboration entre artistes de différentes cultures. Le projet tient son nom de la fameuse séquence de Fibonacci découverte par le mathématicien italien Leonardo Fibonacci au début du 13ème siècle.
{0, 1, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 21…}
Cette séquence, dont l’application produit le «Nombre d’Or», est le fil rouge du projet…


Plus d’informations

  • BUENOS AIRES – Juin / Juillet 2012

    Le Projet Fibonacci est actuellement sous l’équateur pour la première fois de son histoire.
    Du 4 juin au 8 juillet, Polo Circo de Buenos Aires est l’hôte du Projet Fibonacci 2012 Édition Sud-américaine.

    Lors de ce marathon de création de 21 jours, un groupe d’artistes du Canada collaborera avec quelques-uns des meilleurs artistes sud-américains pour créer un spectacle basé sur les règles du projet. Les représentations publiques seront présentées à Buenos Aires à partir du 28 juin. Soyez-y!

  • Copenhague — Avril/mai/juin 2011

    COPENHAGUEAVRIL / MAI / JUIN 2011

    Il y a quatre ans, le Projet Fibonacci n’était encore qu’un ambitieux rêve de collaboration internationale. Depuis, il est devenu la structure d’un jeu de création présenté mondialement. Son évolution et son succès sont constamment modelés par la générosité et la créativité des artistes rencontrés au fil des diverses résidences. Après des éditions à Mexico, Montréal, Igloolik (Grand Nord canadien) et Barcelone, le Projet
    Fibonacci a continué son aventure artistique et culturelle en Scandinavie.

    Au printemps 2011, bénéficiant d’une température particulièrement chaude et ensoleillée, la ville de Copenhague accueillait le retour du Projet Fibonacci pour son édition scandinave. Avec une période de création d’exactement 21 jours, un groupe d’artistes des 7 doigts de la main et un groupe d’artistes choisis parmi les meilleurs de la Finlande, de la Suède, de la Norvège et du Danemark, ont collaboré dans un intense marathon créatif.

    Mis en scène par Samuel Tétreault, Martin Tulinius et Louise Hyun Dhal, le spectacle qui en a découlé était à la fois philosophique et divertissant. L’accueil élogieux et enthousiaste de la part du public et des critiques danoises ont permis de présenter le spectacle durant un mois complet au Republique Teater pour un total de 25 représentations !

    Les musiciens montréalais Charmaine Leblanc et Dino Giancola, ainsi que la chanteuse multi-instrumentaliste danoise Henriette Groth et l’inénarrable virtuose du « spoken word » Scott « Mc Jabber » Martingell ont créé une merveilleuse trame sonore qui a maintes fois été soulignée par la critique.

    Avec le succès de cette édition scandinave, le Projet Fibonacci démontre une fois de plus que malgré les différences culturelles tous les humains sont liés par des désirs, des questionnements, des principes et des aspirations semblables, et que, du Canada jusqu’en Scandinavie, nous sommes des gens avec un coeur et une âme, avec des rêves et des idéaux… des gens qui tentent de donner un sens à leur vie et au rôle qu’ils y jouent.

  • Barcelone - novembre 2010

    Fort de ses rencontres avec les culture Inuit, Mexicaine et Danoise, le Projet Fibonacci s’est lancé dans une collaboration avec des artistes Catalans et Espagnols. Plus de 75 candidats ont répondu à l’appel à candidature pour un total de 12 artistes sélectionnés. L’expérience des résidences précédentes, accompagné de la rédaction d’un guide de création, a permis le meilleur processus de création à ce jour. Les 3 semaines de résidence ont eu lieu dans le chapiteau de la Central Del Circ, qui a accueilli le projet en partenariat avec le Mercat de les Flors. Le résultat fut stupéfiant et les quatre spectacles ont rencontré un public charmé. L’édition de Barcelone a conduit le Projet Fibonacci vers de nouveaux sommets !

  • Copenhague - novembre/décembre 2009

    Pour cette nouvelle étape, le Projet Fibonacci a traversé l’atlantique pour la première fois et s’est aventuré sur le territoire Scandinave sur invitation du Théâtre « Republique » de Copenhague. Avec cette résidence, le Projet a commencé à affiner ses concepts récurrents et ses paramètres de création ; le temps alloué à la création est passé de deux à trois semaines, permettant d’approfondir le travail artistique. La collaboration entre les artistes Danois et Les 7 doigts de la main a ouvert de nouveaux horizons. Le spectacle ainsi créé fut présenté à trois reprises au « Republique » et a laissé le public dans l’attente d’un retour… Des plans sont ainsi faits pour un retour en 2011…

  • Veracruz - février 2009

    La trilogie prévue entre Inuit, Mexicains et Canadiens prend fin à Veracruz avec une dernière résidence de deux semaines au Centro Veracruzano de las Artes. Avant d’entamer la résidence, les artistes ont assisté au renommé festival « Candelaria » de Tlacotalpan : une nuit de veille à vivre l’authentique expérience mexicaine. Suite à deux semaines de dur labeur, trois représentations ont été données devant le public local avant le retour à Mexico City où la trilogie a culminé avec trois performances au prestigieux Teatro de la Ciudad.

  • Montréal - juillet 2008

    Après un voyage initiatique dans le Grand Nord Canadien, les artistes des 7 doigts de la main, de Cirko De Mente et de Artcirq se sont retrouvés à Montréal à la TOHU (Cité des Arts du Cirque) pour la seconde résidence de la trilogie. Pendant deux semaines, ils ont approfondi leur compréhension mutuelle artistique et culturelle pour présenter trois performances d’une nouvelle édition unique du Projet Fibonacci.
    Le public Montréalais fût transporté par l‘esprit de collaboration et la beauté simple du spectacle et s’est senti privilégié d’assister à cet extraordinaire échange multiculturel entre des artistes Inuit, Mexicains et Canadiens

  • Igloolik - Juin 2008

    Suite au succès de la première résidence, des discussions ont lieu avec Guillaume Saladin (Directeur d’Artcirq, compagnie de cirque Inuit) et Andrea Pelaez pour envisager une Trilogy Inuit – Canadienne – Mexicaine. En juin 2008, l’équipe du Projet Fibonacci s’envolent pour une résidence de création dans la petite communauté d’Igloolik située près de l’extrême nord de l’île de Baffin sur le territoire Arctique Canadien du Nunavut. Six artistes Montréalais et cinq artistes Mexicains partent ainsi à la rencontre de douze artistes d’Artcirq. Après une incroyable expédition de chasse et deux semaines de période de création, les acrobates, musiciens et acteurs ont présenté le fruit de leur travail devant les audiences médusées d’Igloolik et de Kuujjuaq.

  • Mexico - février 2007

    Été 2005, Samuel Tétreault (initiateur du Projet Fibonacci) et Andrea Pelaez (Directrice artistique de la compagnie de cirque mexicaine Cirko De Mente) entament une discussion au sujet d’une résidence de création que amorcerait le Projet Fibonacci. Presque deux ans plus tard, suite à d’énormes efforts pour trouver les fonds et les supports nécessaires, la toute première résidence de création du Projet Fibonacci a lieu en février 2007 au Centro National de las Artes de Mexico City. Cette première expérience fût intense et magique… plus de vingt artistes du Canada et du Mexique ont collaboré ensemble, pendant seulement onze jours de création ! “L’oeuvre en chantier”, un spectacle de 90 minutes, a été présenté à trois reprises devant une salle comble salué par les critiques. Le Projet Fibonacci est maintenant né officiellement !

“Un spectacle extraordinaire.
La lumière, la musique, le thème et les artistes se mêlent en harmonie et laissent le public sans voix”

Kulturnaut, Copenhagen

Fascinant mélange de disciplines et de languages

El Universal, Mexico