Les 7 Doigts font preuve de génie et d’audace pour jeter des ponts entre passé et présent et exposer au grand jour l’héritage laissé par une ville longtemps déchirée entre plaisirs et moralité.
Le Devoir, Isabelle Paré

Vice et Vertu est loin d’être un spectacle ordinaire. Les 7 Doigts ne sont jamais ordinaires, mais là, ils se sont encore surpassés.
Huffington Post, Sophie Jama

Palpitant voyage dans le temps.
Un véritable tour de force.
Le Journal de Montréal, Vanessa Guimond

Une immersion totale dans les émotions à fleur de peau, la musique, la joie de vivre et dans les petites et grandes misères qui ont marqué à jamais l’âme de la métropole.
Le Devoir, Isabelle Paré

Le plus beau cadeau que Montréal pouvait recevoir pour son 375e anniversaire.
Echos Vedette

La générosité de la troupe des 7 Doigts est immense, aussi grande que son talent ou que sa créativité.
Huffington Post, Sophie Jama

Sans conteste la pépite du festival.
Original, inventif et festif. Célèbre l’esprit de Montréal comme jamais
.
VOIR

Les 7 Doigts signent une déclaration d’amour à la ville, à son ivresse et à sa liberté incandescente. 
Atuvu, Léa Artémise

Un chef d’œuvre de cirque contemporain à ne pas manquer en définitive, on rit, on retient son souffle, on pleure presque parfois et au bout de 3 heures on en redemande encore.
Alternative Rock Press

Les 7 Doigts ont vu grand, et leur pari, licite celui-là, réussit à nous captiver et à nous émouvoir en nous transportant au cœur de cette époque glorieuse où le Red Light de la Main de Montréal était vraiment rouge.
Sorts-tu
 

Le meilleur spectacle du moment.
Tout simplement épatant !

Métro

 
VICE & VERTU

 

Vice & Vertu est une création sur mesure programmée à l’été 2017 à la Société des Arts Technologiques dans le cadre du Festival Montréal Complètement Cirque et des célébration du 375e anniversaire de Montréal.

Pendant un mois, Les 7 Doigts ont invité le public à remonter le temps jusque dans les années 40 et à revivre l’apogée et de déclin des cabarets et des music-halls. 

Cirque, théâtre, music-hall, burlesque, projections vidéo, humour, et musique étaient au service d’un parcours-spectacle kaléidoscopique à la rencontre de personnages historiques, symboles d’une époque haute en couleur dans l'histoire de la ville.

 

Les personnages en quelques mots

Plusieurs personnages ayant existé sont représentés dans le spectacle. 
Apprenez en plus !

Critique // Le Devoir

"Dans cette touchante fresque humaine, les 7 doigts font preuve de génie et d’audace pour jeter des ponts entre passé et présent et exposer au grand jour l’héritage laissé par une ville longtemps déchirée entre plaisirs et moralité..."

Vox Pop

"Une soirée extra-ordinaire"
"Magnifique !"

Critique // Le Journal de Montréal

"Un véritable tour de force. Intitulé Vice & Vertu, ce parcours immersif d’une durée de 3 heures vous en fera voir de toutes les couleurs grâce à sa proposition singulière alliant théâtre, cirque, projections et musique."

Production Les 7 doigts de la main 2003 Inc.
Direction artistique Samuel Tétreault
Mise en scène et scénario Isabelle ChasséPatrick Léonard et Samuel Tétreault
Textes-Jean-Pierre Cloutier et Samuel Tétreault
Consultant à la dramaturgie Jean-Pierre Cloutier
Casting & Direction d’acteurs Jean-Pierre Cloutier

Artistes de cirque Maude Arseneault, Eric Bates, Eve Bigel, Mikael Bruyère-L’Abbé, Marie-Ève Dicaire, Melvin Diggs, Geneviève Drolet, Song Enmeng, Pan Shengnan, Catherine Girard, Krin Haglund, Anna Kichtchenko, Patrick Léonard, Nadine Louis, Nicolas Montes de Oca, Tristan Nielsen, Pablo Pramparo, Alexandra Royer, William Underwood
Acteurs Martin Boily, Betty Bonifassi, Gabriel Cloutier-Tremblay, Lady Josephine, Marianne Dansereau, Vincent Roy
Musiciens (et arrangeurs spontanés) Jean-Sébastien Leblanc (clarinette/clarinette basse/chant), Jonathan Gagné (batterie/percussions), Mathieu Roberge (contrebasse/basse électrique), Jeffrey Moseley (guitares), Betty Bonifassi (chant) , Catherine Girard (chant et guitare) 


Direction musicale Colin Gagné, avec la collaboration de Jean-Sébastien Leblanc
Chef d'orchestre Jean-Sébastien Leblanc
Paroles et musiques originales Colin Gagné, Catherine Girard, Maxime Fortin
Conception sonore et remixes Colin Gagné
Chant (Satosphère) Alexandre Désilets, Mykalle Bielinski.
La trame sonore contient des interprétations et/ou extraits de pièces de Duke Ellington, Juan Tizol, Gene de Paul, Phil BouteljeDick Winfree, Jacques Normand , Jean Rafa, Émile Prud'homme, Jean-Sébastien Leblanc, Bernie Miller, Dominic Desjardins, George Gershwin, Oscar Peterson, Bubber Miley, Grace Jones, Astor Piazola, Herbert Stothart, Harry Ruby, Bert Kalmar, Sydney Bechet, Yma Sumac, Frederick Swann, Claudio Monteverdi, Cab Calloway, Turner Layton, Henry Creamer, Jacques Offenbach, Henry PurcellFrederic Chopin, Jean Lenoir, Betty Bonifassi, Alex Gifford, ainsi que des archives sonores compilées par la Fondation Lionel-Groulx

Lumières Jean Laurin
Scénographie Ana Cappelluto
Accessoires Dominique Coughlin
Costumes Camille Thibault-Bédard
Assistée de Catherine Veri et Danaëlle Lareau
Maquillage & Coiffure Virginie Bachand
Réalisation vidéo Sean Caruso, Dominique St-Amand, Carl Lavoie, Nicolas Noël-Jodoin et Kassandra Dupont
Coaching acrobatique Francisco Cruz

Direction de production déléguée Alice Renucci
Direction de production Luc Paradis
Chargée de production Eve Marchand
Régie générale & Assistance à la mise en scène Marie-Christine Martel & Sabrina Gilbert
Régie SATOSPHÈRE Jasmine Kamruzzaman
Régie Place de la Paix Maxime Bouchard
Direction technique David Samson
Assistance à la direction technique & Réalisation des décors Catherine Fournier-Poirier
Gréage Stéphane Beauchet

Un spectacle présenté dans le cadre des célébrations du 375e anniversaire de Montréal
En partenariat avec Montréal Complètement Cirque, la TOHU et la SAT

Remerciements Centre d'Histoire de Montréal, Mathieu Lapointe, Martin Landry, École Nationale de Cirque de Montréal, Chaire de recherche industrielle dans les collèges du CRSH en arts du cirque, Jean Thibault, Ugo Dario, Chloé Rondeau, Éric Gingras, Daniel Belliveau.

Bien qu’inspiré de faits et personnages historiques, le spectacle est une œuvre de fiction

Coproducteurs
Avec le soutien de