EN PANNE (OUT OF ORDER)

En septembre 2020, contre vents et marées, Les 7 Doigts décident de se lancer dans une nouvelle aventure. Assumant la responsabilité de notre santé collective tout en étanchant notre soif de créer et de collaborer, nous avons rassemblé collègues, artistes et concepteurs pour créer une œuvre qui embrasse la distanciation et autres règles imposées par la Covid. Avec le soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec et de la Tohu, nous avons créé En panne. Lorsque Montréal a été mis en zone rouge, En panne a perdu son public avant même de pouvoir le rencontrer. Mais le spectacle n’allait pas disparaître avant de naître, il deviendrait un film. En Panne n’est pas une captation de spectacle mais un projet cinématographique en tant que tel.

---

Dans un futur proche au goût amer de déjà-vu, les théâtres se sont vidés, les lieux de rencontre et de culture n’existent plus, les contacts physiques sont proscrits. Les artistes sont contraints de se regrouper secrètement dans de vastes espaces abandonnés.

Sous un chapiteau, le public est le grand absent. Dix personnages, gantés et masqués, dispersés dans ce décor post-apocalyptique, s’observent, se préparent, s’approchent et s’évitent… Issus de toutes les couches de la société, ces oubliés s’accrochent avec plus ou moins de grâce à leur humanité.

Célébration aux allures de bal d’aristocrates déchus, cette soirée vacille entre la joie de briller sous les projecteurs et l’absurdité de le faire sans public.

Inspiré par les traditions du théâtre classique, notre troupe joue avec les concepts d’aristocratie, de pauvreté, de pouvoir et de plaisir.

En Panne explore avec dérision l’équilibre entre le côté instinctif et animal de l’être humain, et le besoin d’élever son cœur et son esprit au contact des autres et de la société.

 

 

Calendrier

Mise en scène Gypsy Snider et Isabelle Chassé

Artistes Tuedon Ariri, Guillaume Biron, Mikael Bruyère-L'Abbé, Eline Guélat, Louis Joyal, Vincent Jutras, Anna Kichtchenko, Antino Pansa, Maude Parent, Samuel Renaud

Monteur Francisco Cruz
Assistant monteur, directeur photo et caméraman Frédéric Barrette 
Montage sonore et mixage Colin Gagné
Caméraman Brin Schoellkopf
Preneur de son Didier Bergeron
Opérateur de drone  David Etienne Durivage

Musique originale et conception sonore Colin Gagné
Scénographie Olivier Landreville
Conception des Costumes Elen Ewing
Conception des maquillages Véronique St-Germain
Conception des éclairages Alexandre Picotte

Direction de production Sabrina Gilbert 
Direction technique Sandy Dionne 
Assistante à la mise en scène et régisseuse générale Jacinthe Racine
Assistant à la mise en scène et régisseur de plateau Olaf Triebel

Coordonnateur technique Simon Carrière-Legris
Chef gréeur Benoit Rouillard
Assistant aux éclairages Gabriel Fournier-El Ayachi
Programmeur lumière Jonathan Levac
Réalisation des marionnettes, accessoires et coursière Maude Pelletier
Assistante aux costumes Pascale Bassani
Assistante aux costumes (Tohu) Julia Metzger-Bogucki
Coupe et couture Atelier Julie Sauriol et Julia Metzger-Bogucki
Couturière Nadine Décarie
Patine de costumes Mélanie Turcotte et Karine Lafontaine

Consultant acrobatique Francisco Cruz​  
Coach vocal Jocelyn Bigras
Consultante en ingénierie Marion Cossin

CRÉDITS MUSICAUX

Voix Alexandre Désilets (Main à main), Véronique Gauthier (Banquet), Maude Côté-Gendron (Banquet), Maude Parent (Hula Hoop), Mykalle Bielinsky ( Hula hoop, générique de fin), Guillaume Biron, Tuedon Ariri, Vincent Jutras et Eline Guélat (Tout va très bien madame la marquise)
Accordéon Anna Kichtchenko (Main à main, Tout va très bien madame la marquise)
Clarinette et clarinette basse Guillaume Bourque (Jonglerie) 
Piano Guillaume St-Laurent (Hula hoop) 

 Arrangements musicaux Antoine Seychal (Banquet, Hula hoop)

La trame sonore contient des reprises/adaptations de Concerto pour clavecin no. 5 en fa mineur bwv 1056 de Johann Sébastian Bach ; Tout va très bien madame la Marquise de Paul Misraki ; Stabat mater dolorosa de Giovanni Battista Pergolesi ; Quattro Stagioni, Inverno,  op.8, rv 297 d’Antonio Vivaldi ; Entry of the Gladiators, de Julius Fucik

Textes Gypsy Snider (introduction, prologue et dédicace) et Charles Baudelaire (Enivrez-vous)
Traduction Nadine Louis et Gypsy Snider

Équipe de production Tohu

Directeur de production Éric Gingras
Directeur technique Jean-François Tremblay
Sonorisation Guillaume Brind’Amour
Chef électrique  Martin Plante
Chef électrique Andréanne Clairemont
Chef machiniste Alexandre Sarfati
Habilleuse Gabriella Olivares Guerrero
Coordonateur technique François-Michel Beauchamp
Coordonatrice technique Martine Ethier Makanda

Filmé à la TOHU, Montréal

Merci à toute l’équipe des 7 doigts et celle de la TOHU qui ont rendu ce projet possible.